Projet Win

Contexte

Le gouvernement du Sénégal, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, a entrepris divers chantiers dans le secteur de la santé à travers le Plan National de Développement Sanitaire et Social (PNDS) 2009-2018 dont l’un des cinq objectifs fondamentaux est de réduire la mortalité maternelle et infanto-juvénile.

Les indicateurs de la mortalité maternelle et infantile ont connu une baisse considérable durant ces dernières années, mais demeurent en deçà des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) de 2015.

Le ratio de mortalité maternelle, même s’il est encore élevé, est passé de 401/100.000 naissances vivantes en 2005 à 315/100.000 naissances vivantes en 2016. Quant à la mortalité néonatale, elle est passée de 33‰ en 2008 à 21‰ en
2016.

En ce qui concerne la planification ; le taux de prévalence est passé de 12% en 2010-2011 à 23,1 % en 2016 avec des besoins non satisfaits estimés à 23,6%. Malgré ces progrès considérables, le tableau des indicateurs présente des disparités intra régionales notoires.

Les régions de Kolda et Sédhiou sont celles où ces taux sont encore très élevés. Les taux de mortalité néonatal sont respectivement de 39‰ et 29‰. Quant aux Prévalences contraceptives, elles sont de 18,9% et 16,1%.

C’est dans ce contexte que l’Agence pour le Développement du Marketing Social (ADEMAS) en collaboration avec Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS), la fondation Diane POWELL, Population Services International (PSI) et la Bank of Africa (BoA) a initié une phase pilote du projet dénommé WIN.

Le but de ce projet est de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infanto-juvénile dans les régions de Kolda et Sédhiou où l’accès au niveau des services de santé reste encore difficile.

But

Le but principal du projet c’est de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle
et infanto-juvénile dans les régions de Kolda et Sédhiou.

Objectif général

Accroitre l’accès et l’utilisation des produits et services de santé de qualité aux
populations cibles de Kolda et Sédhiou.

Notre Stratégie

Mettre en place un service de soins mobiles qui offre un paquet des services intégrés de santé maternelle et infantile au niveau communautaire dans des zones qui abritent des marchés hebdomadaires.

Ces soins comprennent notamment :

  • – Consultations générales
  • – Consultations pré et post natal
  • – Planification Familiale
  • – Accouchements
  • – Vaccinations
  • – Suivi nutritionnel
  • – Prise en charge de maladies de l’enfant

Les unités mobiles seront composées d’équipes de sages-femmes avec l’équipement nécessaire  et seront déployées dans les régions prioritaires autour des marchés hebdomadaires et des rassemblements.  Ces unités vont mettre l’accent sur la surveillance de la grossesse, la planification familiale, et la prise en charge des enfants et vont travailler en étroite collaboration avec le district sanitaire.

ADEMAS travaillera avec ses partenaires au niveau communautaire, un réseau de 24 organisations communautaires de base et de 26 radios communautaires, pour renforcer ce service par les activités de création de la demande et de mobilisation sociale.

Populations Ciblées

L’intervention va cibler les 2 millions des personnes vivantes dans la zone du Sud, plus spécifiquement les Régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda.

Le Sud est caractérisé par une population  pauvre  avec 35% des ménages qui ont un niveau de revenu parmi les plus bas. Ces populations vivent souvent dans les zones rurales qui se trouvent souvent loin d’un centre de santé, ce qui ne facilite pas l’accès à des soins.   De plus, les formations sanitaires en milieu rural font face à de nombreux problèmes tels que les ruptures fréquentes de stock, un manque d’équipements de base et un personnel peu qualifié et démotivé.  Un autre problème structurel important reste la mobilité du personnel médical et un nombre très limité de personnel formé  qui reste dans ces régions.

Les statistiques démontrent que les risques de décès chez les enfants diminuent avec le niveau de vie des ménages, une réalité reflétée dans les indicateurs de la zone Sud où le niveau de pauvreté explique que le risque de mortalité chez les enfants est plus élevé que dans les autres zones du pays.

La Réponse de ADEMAS : Mise en place de réseau des cliniques mobiles

Cette intervention s’inscrit dans le cadre de l’accélération des activités pour la réalisation des objectifs prioritaires du deuxième Plan National de Développement Sanitaire (PNDS-II, 2009-2018) et l’atteint des objectives en soins de santé maternelle et infantile.  Le renforcement de prestation de service au niveau communautaire est un facteur crucial pour atteindre les objectifs du PNDS qui vise à réduire le fardeau de la morbidité et de la mortalité maternelles et infanto juvéniles et d’accroître les performances du secteur et matière de prévention et de lutte contre la maladie.

Mise en place  des cliniques mobiles « Clinique TAWFEKH »

Dans cette optique, ADEMAS propose de mettre en place 3 cliniques mobiles fonctionnelles qui vont sillonner les marchés et les lieux de rassemblement de la zone du Sud pour offrir un paquet de services intégrés de santé de la mère et de l’enfant en collaboration avec les districts sanitaires et les coordonnatrices de Santé de la Reproduction (SR).

Ces cliniques vont offrir des services aux populations les plus desservies et les plus à risque qui ont du mal à accéder aux structures sanitaires à cause de la distance géographique, des difficultés de transport, des horaires peu pratiques ou des stigmatisations.  Cette approche permettra ADEMAS d’atteindre les clients qui autrement seraient dans l’impossibilité d’accéder à ces services.

Les cliniques sont liées par une marque commune, des standards de prestation de service, des directives de prix. Le système de franchise représente une stratégie efficace pour fournir des services de soins de santé complets à grande échelle.

Prestation de service

Chaque clinique mobile sera dotée d’une équipe professionnelle composée de deux sage-femmes et un infirmé pour faciliter l’offre de service.  Au total six sages-femmes et trois infirmiers seront recrutes.

Le paquet des services offerts comprend les soins préventifs ainsi que les soins curatifs.

ADEMAS propose d’offrir des services durant les journées de marché hebdomadaire.  Il est prévu d’organiser une sortie de trois jours en tournée quatre fois dans le mois.  Les OCBs et les radios communautaire avec qui ADEMAS travaille déjà seront charges de mobiliser des villages suites autour du marché hebdomadaire.   Au cours de la journée de prestation de service, l’accent sera mis sur les services de sante intégrés afin de pouvoir attirer le maximum des femmes avec leurs enfants pour pouvoir les conseiller sur le bien être de leur famille.  Les prix des services et produits seront adaptés à chaque zone en fonction du niveau de vie et de la volonté et de la capacité à payer.  Dans le but d’assurer la continuité des soins et un suivi des clientes ayant recours aux services offerts durant ces journées, ADEMAS mettra en place un système de référence  en cas de complication ou pour tout autre service si nécessaire.

ADEMAS va fournir un minimum d’équipements pour le fonctionnement correct des cliniques notamment un stéthoscope et un tensiomètre, une table de consultation, une table gynécologique, un autoclave, et les produits d’entretien.

Pour l’approvisionnement, ADEMAS est privilégié d’un partenariat avec la PNA qui sera adapté pour que ADEMAS puisse acheter les produits essentiels et les mettre à la disposition des cliniques.

Partenariat et d’engagement avec le Ministère de la Sante

ADEMAS a signé un accord de partenariat avec le Ministère de la santé pour lui permets à renforcer l’offre des services en appui au système sanitaire afin d’aider le Ministère à atteindre ses objectifs.  Dans ce cadre, le Ministère de la santé sera impliqué dans tout le processus de mise en place des cliniques notamment :

  • – La sélection des candidatures des sages-femmes
  • – La formation pour renforcer les capacités des sages-femmes
  • – La supervision des cliniques mobiles
  • – Le respect des normes et protocoles du Ministère par les équipes mobiles
  • – La transmission régulière des donnés au district sanitaire
  • – La gestion des problèmes survenus au cours de la mise en œuvre

Recrutement et formation des sages-femmes

ADEMAS va mettre en place des critères de recrutement notamment l’obtention d’un diplôme d’état ou un diplôme reconnu par l’état et une attestation qui prouve que la sage-femme n’est pas dans la fonction publique et qu’elle est suffisamment expérimentée pour offrir le paquet de services essentiel.

Suite au  recrutement du personnel qualifié, une formation sera organisée sur l’offre de services de santé maternelle et infantile de qualité à travers les modules de déontologies, de santé de la reproduction, de suivi de la grossesse et de prise en charge des maladies de l’enfant. Une formation théorique de 16 jours sur les différentes composantes du paquet de services et produits offerts par la clinique mobile sera organisée une fois que la sélection de départ des prestataires est faite.  Suite à la formation théorique, il y aura une formation pratique concernant les méthodes de la planification familiale de long terme.

ADEMAS assurera le renforcement durable de la qualité des services en mettant un accent sur la formation du personnel dans un premier temps suivie par une supervision régulière strictement respectée par des charges d’Assurance qualité et la satisfaction du personnel de santé.  Un système de motivation base sur la performance sera conçu de sorte que le prestataire puisse se sentir à l’aise et motive dans l’exécution, pour le compte du programme, des tâches qui lui seront confiées dans le cadre des protocoles de franchise sociale.

Mobilisation social

Présentement, ADEMAS appui le ministère de la santé et ses programmes et services, notamment la Direction de la Santé de la Reproduction et de Survie de l’Enfant (DSRSE), dans le cadre de la mise en œuvre des campagnes de communication pour favoriser l’adoption des comportements saines, y compris le recours aux services de planning familiale, la nutrition, la prévention du paludisme et la prévention des maladies diarrhéiques chez les enfants.

Dans ce cadre, ADEMAS travaille en partenariat avec tous les radios communautaires fonctionnels dans la zone de Sud.  ADEMAS compte parmi ses partenaires communautaires des associations féminines, les associations des relais communautaires, et les Badienoux Gox.  Ces partenaires renforcent les messages clés du ministère de la santé et ses programmes à travers des activités de communication interpersonnel et de mobilisation sociale favorisant l’interaction et la rétroaction, assurant ainsi une plus grande participation des populations à l’adoption du comportement promu.

Pour renforcer les activités menés par les OCBs, ADEMAS engage les radios communautaires pour diffuser différents types de programmes radio – tels que des émissions santé, des reportages, les courtes animations musicales et spots publicitaires. Les programmes comportent des discussions et des interviews avec des invités en studio.  Le public peut y participer de façon interactive par téléphone, et participer à des  concours et  jeux avec des intéressements  pour les personnes qui appellent. L’utilisation des radios communautaires dans la dynamique de  promotion de comportements sains  a fait ses preuves.  Surtout pour nombre de  communautés rurales, les émissions de radio sont souvent le seul moyen efficace de transmettre des informations importantes à un large public.

Dans le cadre de ce projet, ADEMAS va s’appuyer sur ses partenaires pour organisera des événements de mobilisation communautaire, des activités de communication interpersonnelle et la diffusion des messages à travers les radios communautaires pour générer de la demande en services offerts par les cliniques autour des marchés hebdomadaires.  Le paquet d’activités inclus des séances de sensibilisation avec un groupe restreint appelée « causeries », des manifestations socioculturelles intégrant le divertissement à l’éducation appelée « mobilisation sociale », et les annonces et les émissions à travers les radios communautaires. Cette approche tiendra compte du contexte socioculturel des régions d’intervention et fait de la mobilisation sociale la base de communication pour un changement de comportement en impliquant les leaders religieux et traditionnels.

Supervision

La supervision est au cœur du succès d’un réseau de franchise sociale.  Au cours des trois mois de démarrage des cliniques mobiles, les prestataires seront supervisés toutes les deux semaines pour permettre aux prestataires d’avoir une bonne maitrise technique de l’offre de services.  Apres ce période, l’approche des supervisions s’arrivera au rythme mensuel.  Les critères de supervision incluent une analyse de toutes les étapes depuis l’arrivée du client jusqu’au suivi de celui-ci après la fourniture du service sans oublier les niveaux de stocks des produits ou encore les conditions de travail.

Toutes les supervisions sont faites conjointement entre les responsables du district de santé et le responsable  de ADEMAS et sont faites mensuellement. La supervision sera menée de manière collaborative en général de telle sorte que les sages-femmes  ne la ressentent pas comme une contrainte mais, comme une motivation pour l’amélioration de la qualité, qui permet de renforcer la réputation du réseau

Le processus de l’amélioration de la qualité qui a démarré  avec la formation des sages-femmes sera poursuivi durant la supervision de routine qui est une vérification périodique et, la supervision annuelle qui permet à un auditeur interne, puis externe de mesurer et d’évaluer la qualité de chaque clinique.

Suivi et Evaluations

Afin de garantir des résultats mesurables, ADEMAS s’engage à mettre en place un système rigoureux de suivi et évaluation qui permet la collecte, l’analyse et la transmission des données issues tant de la création de la demande qui l’offre des soins grâce au système DHIS2.  Ces données seront utilisées pour l’évaluation continue du programme et l’ajustement des stratégies selon les résultats obtenus.

Les données seront collectées d’une part au niveau des cliniques dans les fiches clientes et au moment de la supervision, et d’autre part au niveau des mobilisateurs communautaires et des animateurs lors des causeries éducatives et des visites à domicile.

Les informations issues de ce système grâce à sa promptitude et sa complétude permettront de prendre des décisions a temps pour la bonne gestion du programme.  Les donnes issues des supervisions seront aussi analysées pour faire le suivi des performances des prestataires et des mobilisateurs communautaire.

Ressources humaines

Les ressources humaines nécessaires pour la gestion de ce programme sont entre autres :

  • – Coordonnateur du programme avec le profil d’un médecin qui sera responsable de la mise en œuvre et de la gestion de tous les aspects cliniques et de l’assurance de qualité
  • – La gestion financière et administrative est assurée par le Directeur Administratif et Financière et son équipe. Un pourcentage de temps de ce personnel sera attribué au projet en phase avec le niveau d’effort dédié à la gestion des actions administratives et logistiques, les transactions, la préparation des rapports financiers et les audits qui sont associés au projet.
  • – La gestion programmatique du projet est assurée par le Directeur Exécutif accompagnée par le Directeur des Activités CCC, la Directrice Marketing et le Directeur de Recherche, Suivi et Evaluation et leurs équipes. Un pourcentage de temps de ce personnel sera attribué au projet en phase avec le niveau d’effort dédié à la gestion des activités programmatiques telles que la coordination avec le Ministère de la santé, la formation du personnel, la préparation de campagnes de communication au niveau communautaire, la supervision des activités, le traitement des données du projet et la control de qualité.

 

Partenaires

Etat du Sénégal

  • Durée du programme
    en cours
  • Objectif
    contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile dans les régions d’intervention
  • Financement
    en cours
  • Impact du programme
    en cours
  • Contact chef de projet
    [email protected]
  • Fichiers attachés

    Rapport-Projet-ADEMASWIN-15-03-2018.pdf