26 Avr
  • By Ademas ONG

ADEMAS/WIN Sauve la Vie de Hawa Kandé…

Hawa KANDE, âgée de 24 ans, est une femme mariée résidant à Kayel Bessel, un village purement peulh, situé à plus de 17 km du Poste de Santé de Paroumba. Elle a 4 enfants âgés respectivement de 9 ans, 7 ans, 3 ans et 1 semaine. Son mari voyage beaucoup en la laissant sans assez de moyens financiers et avec un enfant maladif qu’elle est toujours obligée de s’en occuper.

Hawa KANDE est aussi une femme de ménage qui cultive et nourrit ses enfants à l’aide des recettes générées par la récolte. Elle n’a jamais été à l’école et regrette cette situation puisqu’elle avait demandé à ce que ses parents l’inscrivent.

Mais ces derniers avaient catégoriquement refusé et lui ont donné en mariage à l’âge de 14 ans.

Tombée enceinte pour la première fois à l’âge de 15 ans, Hawa KANDE n’a jamais été consultée par une sage-femme et n’a jamais accouché dans une structure sanitaire avec l’aide d’une sage-femme pour ses trois premières grossesses. Il a fallu l’avènement de la stratégie des unités mobiles à Dialadiang pour qu’elle puisse bénéficier pour la première fois des consultations prénatales. Pour cette dernière grossesse, elle a pu bénéficier de trois consultations prénatales, toutes réalisées par la sage-femme de l’unité mobile de Kolda. Arrivée à terme, elle s’inquiétait de son sort et n’a jamais imaginé qu’elle sera assistée par une sage-femme. Heureusement pour elle, ce jour 24 septembre 2017, lors de la sensibilisation des populations de son village par les agents du projet WIN vers 20h, le Coordonnateur du projet a été interpellé par le Chef de son village. Ce dernier nous a informé qu’une femme enceinte était en travail, elle saignait et elle était très fatiguée.

C’est ainsi que Hawa KANDE, à l’insu de son mari qui était encore en déplacement, a été embarquée à bord du véhicule du projet et amenée à la case de santé de Dialadiang. Arrivée à la case, elle a été examinée par la sage-femme et le Coordonnateur du projet, qui ont constaté qu’elle devrait accoucher incessamment. Devant cette situation, Hawa KANDE et sa belle-mère, accompagnées par la sage-femme du projet ont été évacuées par le Chauffeur de l’unité mobile de Kolda au Poste de Santé de Paroumba. Malheureusement à presque moins de 2 km du poste de Paroumba, Hawa KANDE a fait signe à la sage-femme du projet que la tête de l’enfant était sortie. La sage-femme du projet a demandé à ce que le Chauffeur gare le véhicule et d’aider Hawa KANDE à sortir du véhicule. Après descente, Hawa KANDE a accouché au bord de la route  avec l’aide de la sage-femme du projet ADEMAS/WIN qui était dotée de tous les matériel d’accouchement. L’accouchement et le contrôle de l’hémorragie se sont très passés, Hawa et son garçon ont été transportés au Poste de Santé de Paroumba pour bénéficier du reste des soins.

La famille de Hawa, très contente de l’attention et du traitement qui lui ont été réservés par les agents du projet ; une semaine après, le mari de Hawa KANDE a appelé le chauffeur du projet pour l’informer que son fils porte son prénom.

Mais avant cela, Hawa KANDE avait demandé secrètement le nom et le numéro du Chauffeur après que celui-ci ait quitté le poste de santé le jour de son évacuation.

Elle avait aussi appelé la sage-femme du projet pour la remercier et le lui dire que si son enfant était une fille, elle allait lui donner son prénom.

Cette information a été partagée avec les agents du projet et très bien appréciée.

Depuis le jour que Hawa KANDE a été secourue, elle ne cesse de remercier les agents du projet et les bailleurs.

Leave a Reply